Les numéros un et deux mondiaux des cartes de paiement viennent de publier leurs résultats du 1er trimestre 2018 : bénéficies et chiffre d’affaires sont largement supérieurs aux prévisions. Soutenue par la hausse des dépenses de consommation, la croissance des 2 géants reste donc très solide dans le monde entier. 

Les cartes de paiement ne sont pas prêtes de se faire avaler… par la concurrence ! Malgré les offensives menées par les nombreux modes de paiement alternatifs, sur mobile, via une messagerie, par virement instantané, Mastercard comme Visa poursuivent leur fulgurante ascension. En effet, fournies à une semaine d’intervalle, les performances financières des 2 mastodontes de la CB se classent bien au-delà des espérances, dépassant les résultats attendus pour le 11e trimestre consécutif.

Des résultats meilleurs que prévus

Côté Visa, le leader a excédé le consensus, augmenté ses prévisions annuelles et vu son action progresser de plus de 3 %. Aujourd’hui, l’entreprise mondiale des systèmes de paiements vaut plus de 258 milliards de dollars ! Enregistrant plus de 5 milliards de dollars de revenus lors du deuxième trimestre fiscal (de janvier à mars), elle affiche une hausse de 13 % et 2,6 milliards de bénéfices (+26 %).

Côté Mastercard, le bénéfice net du groupe américain a augmenté de 12,7 % à 1,08 milliard de dollars (991 millions d’euros), soit 1,00 dollar par action, contre 959 millions de dollars, ou 86 cents par action, un an plus tôt. Le chiffre d’affaires global a donc gagné du terrain : + 11,8% soit 2,73 milliards de dollars au-dessus des 2,65 milliards de dollars anticipés.

MasterCard, qui traite plus de 65 000 transactions par minute, profite comme son principal concurrent, Visa, de la croissance économique et de celle de la consommation. Classés parmi les 10 premières banques mondiales, ces 2 mastodontes surfent en réalité sur la digitalisation des paiements. Leur réseau d’acceptation mondial étant indispensable, pour le moment, à tous les paiements alternatifs et dématérialisés (paiement biométrique, Selfie Pay, monnaie électronique…). Seuls les wallets chinois Alipay et WeChat Pay semblent pouvoir s’en passer.

L’heure de gloire de la CB

L’obsolescence programmée de la carte bancaire n’est donc pas pour toute suite ! Paiement préféré des Français, les banques vont continuer de développer ce support dans les années à venir. À l’heure où la sécurité de nos données personnelles et financières est au centre des préoccupations des utilisateurs, la carte bancaire représente un des moyens de paiement les plus sécurisés. Et si l’Union Européenne, démontre une réelle volonté de favoriser les moyens de paiement rapides et accessibles, deux nouvelles mesures permettent également d’encourager les paiements par carte bancaire : le paiement sans contact (ou NFC) et les terminaux de paiement électronique (TPE) innovants