La banque mobile de l’opérateur élargit son offre avec un prêt personnel allant jusqu’à 75 000 euros que le client peut souscrire entièrement depuis son application. Ce dernier a six mois pour décider de débloquer les fonds.

Comme annoncé il y a peu, les clients d’Orange Bank ont accès, depuis fin mars, à une offre de crédit à la consommation leur permettant d’emprunter de 500 à 75 000 euros sur une durée maximum de 5 ans.

Une stratégie efficace de fidélisation et de développement

Après une mise à jour considérable de son application mobile dans l’objectif d’y intégrer la nouvelle offre de crédit à la consommation, Orange Bank se veut aujourd’hui, force de proposition quant à ses solutions bancaires. À la fois inédite et souple, cette formule se gère entièrement à distance et permet au client de débloquer les fonds accordés quand bon lui semble, dans un délai de 6 mois, ou d’annuler son prêt s’il ne l’a pas utilisé.

Les clients d’Orange Bank peuvent désormais emprunter de l’argent en quelques clics sur une durée allant de 12 à 120 mois et sous réserve d’acceptation du dossier. 3 options s’offrent à eux : acheter un véhicule, réaliser des travaux, concrétiser un projet personnel. Il y est également possible de diminuer le montant de l’emprunt, choisir la date de prélèvement et la date de démarrage des remboursements, jusqu’à trois mois après le déblocage des fonds.

Des taux attractifs

Si la banque en ligne a commencé à investir le marché grâce à une formule quasi gratuite, elle aborde le crédit à la consommation avec des tarifs quelque peu agressifs lui permettant de générer des commissions et du produit net bancaire. Orange Bank revendique, en effet, des taux d’intérêt compétitifs sur tous les montants empruntés et durées de remboursement.

Une offre alléchante qui devrait séduire de nombreux consommateurs en manque de liquidité.

Une offre qui rappelle les crédits renouvelables

Par sa souplesse, ce crédit rapide ressemble aux crédits renouvelables qui, en 2011, ont été plus étroitement encadrés (avec la loi dite Lagarde) afin de limiter les risques de surendettement. De ce fait, ces derniers ont vu leur courbe de progression chuter au profit des prêts personnels ou autres crédits à la consommation à taux fixes (plus complexe à obtenir que ces nouveaux crédits rapides, car nécessitant de monter des dossiers beaucoup plus complets). Ainsi, avec les crédits instantanés, les banquiers réinventent le crédit facile avec tout de même une différence de taille, puisque ceux-ci sont à taux fixe alors que les crédits renouvelables sont toujours à taux variable.