Fin 2017, les banques françaises ou étrangères installées en France employaient 366 200 personnes soit 1,2 % de moins que l’année précédente.

Recul des effectifs globaux

Fermeture des agences bancaires, automatisation des processus, digitalisation des services, baisse de la fréquentation… Le secteur se sépare peu à peu des effectifs devenus superflus.

En baisse continue depuis 2011, les effectifs du secteur bancaire ont encore reculé de 1,2 % en 2017, contre –0,3% en 2016 et –0,6% en 2015, révèlent les chiffres de l’emploi publiés par la Fédération bancaire française le 13 juin 2018.

Les démissions concernent 36 % des départs de personnels en CDI, en hausse de près de 5 points sur une année, devant les départs en retraite (29,3 %), les « mobilités intra-groupe » (9,9 %) et les licenciements autres que pour motif économique (9,5 %).

Place aux diplômés et aux femmes

Malgré tout, la banque, avec ses 366 200 salariés, reste l’un des premiers employeurs du secteur privé en France et représente 1,9 % de l’emploi salarié privé. D’après les organisations patronales, 42 200 recrutements auraient été enregistrés en 2017 dont 2 sur 3 en CDI (VS 2/10 sur l’ensemble du marché du travail en moyenne).

98  % des salariés sont en CDI

Les métiers qui recrutent sont ceux de proximité, en lien avec la clientèle, qui représentent plus d’1 recrutement sur 3 en 2017, ainsi que les métiers de l’informatique pour 15% et ceux de la conformité pour 9%.

L’emploi dans le secteur bancaire – Chiffres clés

  • – 50 % des recrutements concernent des Bac+4/5 ;
  • – L’âge moyen à l’embauche a progressé, passant de 31,5 ans en 2016 à 31,7 ans en 2017 ;
  • – 2 personnes embauchées sur 3 ont le statut de cadre ;
  • – Les contrats en alternance ont progressé de 20 % entre 2013 et 2017, ce qui prouve que le secteur bancaire joue pleinement son rôle en matière d’emploi ;
  • – 47,6 % des cadres sont des femmes, la parité est donc respectée ;
  • – La part des femmes parmi les cadres progresse d’ailleurs d’année en année : elles étaient 47,1% en 2016 et 46,6% en 2015.